Semi de Paris 2015

Avec un peu de retard, il faut dire que je suis pas mal occupé en ce moment, voici (enfin !) le récit de mon semi de Paris 2015.

Je me suis rendu sur ce semi sans objectif particulier car je savais que je n’étais pas suffisamment entraîné en raison d’une petite déchirure au jumeau externe droit qui m’a empêché de faire du fractionné. Je pensais néanmoins faire autour d’1h36’ ce qui est généralement mon temps sur des semi de début de saison quand je ne suis pas beaucoup préparé.

Je me suis donc rendu sur la ligne de départ sous un magnifique soleil. J’ai pris place, non sans une certaine fierté,  dans le sas préférentiel. Quand j’ai débuté la course à pied, jamais je n’aurais pensé accéder à ce sas un jour et cela je le dois au semi de 2014 que j’ai couru en 1h29’39’’ le jour de mes 40 ans.

Le sas "préférentiel' du smpd 2015

Source: vincerunner

Le sas « préférentiel’ du smdp 2015

Le départ a été donné à 10h01, le premier km s’effectue à une allure raisonnable, 4’20 /km d’après mon garmin mais je sens rapidement que je me laisse emporter par ce départ en descente et la rapidité des coureurs. Effectivement,  je m’aperçois que mon allure est passée à 4’11’’ /km  et ce qui devait arriver arriva, une fois la descente passée j’ai commencé instinctivement à ralentir.

C’est vers le 11ème km, lorsque j’attaque l’avenue Daumesnil  qui annonce  la montée jusqu’au 18ème km que j’ai commencé à souffrir un peu.  Je sentais mes jambes devenir lourdes et je n’avais plus de « jus » malgré une bonne alimentation et une bonne hydratation à chaque ravitaillement (tubes de gels et les ¾ d’une bouteille d’eau).

En plein effort

Source: Maindru photo

Le seul point positif est que je ne ressens aucune douleur particulière sur mes mollets. Je continue donc à mon rythme, sans trop forcer de peur de me blesser. Je vois bien que mon allure diminue mais je ne m’en soucie guère, je préfère profiter de la course vu que j’étais parti sans objectif particulier.

Le 18ème km annonce la fin de la montée et donc une période de répit. J’en profite pour tenter une petite accélération progressive mais sans grand succès. Je me sens néanmoins plus léger et je retrouve de meilleures sensations. L’arche Adidas au 19ème km avec les photographes me donne un regain d’énergie. Je continue donc à accélérer jusqu’à l’arrivée.

Le tunnel Adidas

Source: Maindru photo

Le tunnel Adidas

Au final, mon garmin m’indique 1h36’01’’ et le temps officiel sera de 1h35’59’’. Par contre, contrairement à l’année précédente où j’avais fait 1h29’39’’, j’ai beaucoup plus souffert une fois passée la ligne d’arrivée. J’étais au bord des crampes aux mollets, comme si j’avais  couru un marathon.

Arrivée du semi: La médaille!

Source: vincerunner

le détail de la course est ici:

Ce contenu a été publié dans Courses, CR 2015. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Semi de Paris 2015

  1. galopin dit :

    Très sympa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *