La course des têtards

le 25 avril dernier, Parallèlement à l’Ultra Trail de la Brie Des Morin (UTBDM), était organisé la course des têtards, un trail de 10 km. Cela faisait déjà quelques temps que je voulais me mettre au trail, non pas que je veuille complètement abandonner la route, car j’aime bien ça, mais plutôt parce que cette pratique est, d’après mon médecin du sport, moins traumatisante pour les articulations et que je suis aussi attiré par son côté nature. D’ailleurs, j’effectue la plupart de mes entraînements sur chemin stabilisé le long du canal de l’Ourcq. Mes rares sorties sur route ont lieu le soir en hiver afin de bénéficier de l’éclairage publique.

Convaincu par Vesna Baron après quelques échanges sur Facebook, j’ai décidé de m’inscrire sur ce 10 km car la distance me semblait raisonnable 15 jours après le marathon de Paris. Bon j’ai vu des coureurs s’aligner sur le départ de l’UTBDM de 87 km, après avoir couru ce marathon, et sérieusement, pas comme une sortie longue. Pour moi ce sont des extra terrestres.

Je me suis donc rendu à Saint Cyr sur Morin en espérant que le temps ne soit pas trop mauvais. C’est un coin de la Seine et Marne que je connais peu. J’ai eu l’occasion d’aller une ou deux fois à la Ferté sous Jouarre mais c’est tout. Cette course sera pour moi l’occasion de découvrir cet endroit. De Meaux, le trajet n’est pas très long et les parkings prévus pour se garer sont suffisamment grands pour trouver une place facilement sans avoir à chercher.

Départ UTBDM

Source: vincerunner

Arrivé au retrait des dossards, je m’arrête sur le stand de TRIPP SPORT où je discute longuement avec Matthieu Demey. J’ai reçu un accueil chaleureux et ce fut très intéressant de discuter avec lui.

Je me suis ensuite rendu vers la ligne de départ. Le ciel n’est pas particulièrement dégagé et il a plu quelques heures plus tôt.

L’ambiance générale est plutôt festive, en attendant le départ tout le monde discute. vers 10h20 les dernières consignes sur le parcours et le balisage sont données et à 10h30 nous nous élançons doucement.

Le premier km est relativement plat sur du chemin à travers champs, puis on attaque la première montée avec un joli « Single ». Le parcours est agréable et il ne fait pas trop chaud. Vers le km 3 le petit groupe dont je fais partie se perd et  effectue une « petite boucle » d’environ 800m avant de retrouver son point de départ et le bon tracé.

Panaroma pris lors de la "petite boucle"

Source: vincerunner

le chemin est ensuite en descente jusqu’au km 5 ou il il y a à nouveau une petite montée, qui sera la dernière.

Au km 6 nous attend un ravitaillement. J’ai hésité à m’y arrêter sachant que l’arrivée n’était pas loin et que, vu le rythme, je n’étais pas spécialement fatigué. Mais réflexion faite, je me suis dit que comme j’étais là avant tout pour le plaisir, ça valait le coup de s’arrêter un instant pour échanger avec les bénévoles.

Je repars ensuite sur un chemin quasiment plat jusqu’à l’arrivée.

Je franchis cette dernière au bout de 58’28 », ce qui n’est pas si m’est mal vu la petite erreur d’aiguillage.

Conclusion:

J’ai beaucoup aimé ce petit échantillon de l’UTBDM, à tel point que j’ai décidé d’intégrer une version beaucoup plus longue dans mon planning de course pour l’année prochaine. Le cadre est vraiment très beau et l’organisation au top. De plus, ce n’est pas loin de chez moi, donc pas de frais de transport et d’hébergement.

Arrivée UTBDM

Source: vincerunner

Ce contenu a été publié dans Courses, CR 2015, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *